Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Contre-indications et échecs ?

Contre-indications et échecs ?

Le 22 juillet 2010

Non, l'ostéopathie ne soigne pas tout. Elle ne fait pas de miracle. Tout comme en médecine, il y a des contre-indications en ostéopathie. Certaines sont absolues, d'autres relatives. Il convient de préciser que ce sont surtout aux manipulations dites « structurelles avec thrust » qu'elles s'adressent.

Cette liste n'étant en aucun cas exhaustive :

Rhumatisme inflammatoire (PR, SA …); certaines agénésies et malformations;
Les tumeurs malignes primitives ou secondaires;
Les maladies infectieuses et métaboliques;
Les maladies neurologiques;
Les sciatiques paralysantes;
Les fractures, arrachements, luxations;
L'ostéoporose sévère et certaines maladies osseuses;
Certains troubles circulatoires et maladies vasculaires.


Les migraines en temps de crises, la fièvre, les maladies psychiques, les hernies abdominales ou inguinales etc... font différer notre action.


Mais l'ostéopathie peut très souvent possible d'apporter un soulagement, à défaut d'une guérison, par des techniques appropriées à un patient dans la cadre de sa maladie ou pour des problèmes surajoutés.
Par exemple, si votre ostéopathe ne peut pas guérir une sclérose en plaque, un soulagement est apprécié après une chute. Ou encore, si le traitement d'une fracture est médical ou chirurgical, il sera intéressant après de ré-harmoniser par l'ostéopathie les articulations au-dessus et au-dessous ainsi que certains autres problèmes liés à l'accident.


Les échecs ou réactions négatives existent. Ils peuvent être le fait du praticien ou du patient.

Du praticien :

  • diagnostic inexacte
  • choix de technique inappropriée
  • manque de communication humaine
  • séance trop longue
  • empilement des techniques

Du patient :

  • mauvaises expériences ailleurs
  • attente démesurée d'un résultat improbable
  • relation humaine difficile
  • réponses disproportionnées à la douleur
  • accumulation des problèmes
  • pathologies cachées
  • non respect des consignes
  • nombre de séances insuffisant
c